Guerre des Frères


(ce texte n’a pas vocation à blesser quiconque. Ce n’est qu’un hymne à la paix et ne veux en aucun cas être interprété autrement)


Il est un conflit éternel

C’est une lutte fratricide

Qui se déroule sous le ciel

Qui a la terre pour égide

Le sang de la même ascendance

De leurs ancêtr’ souille les noms

Au cours de l’infernale danse

Des morts sous les coups de canons


Fils d’Isaac et d’Ismaël

Souvenez vous qu’aux temps anciens

Il est deux frères sans querelles

Qui révèrent d’autres destins


Le son des chars en bruit de fond

Beaucoup trop fort en décibels

Les barricades en béton

Voulant protéger Israël

Le fusil n’est pas l’idéal

Tuer n’est pas la panacée

Et ce n’est pas avec des balles

Que la guerre pourra cesser


Fils d’Isaac et d’Ismaël

Souvenez vous qu’aux temps anciens

Il est deux frères sans querelles

Qui révèrent d’autres destins


Cent bras qui envoient une pierre

Un lance-roquette en batterie

Cela ne doit pas rendre fier

De décimer l’autre patrie

Les pourparlers resterons vains

Si pour chaque phrase avancée

La répons’ des palestiniens

Reste la pierre sur Judée


Fils d’Isaac et d’Ismaël

Rappelez vous que ces deux âmes

Ont vécu nombre de noël

Chez leur père au nom d’Abraham