Eclipse

 

Lorsque cette nuit là, mes yeux se sont levés

Me faisant apprécier le ciel étoilé

Je vis la lune pleine cernée d’humidité

Révélant un halo laiteux et parfumé


Je suis resté ainsi un tendre et long moment

Pour déguster, et seul, ce merveilleux instant

Qui réveillait en moi souvenirs d’enfant

De l’astre de la nuit qui semblait souriant


Mes yeux soudain s’ouvrirent et je restais la, coi

Un ombre s’avançait, grignotant pas à pas

De l’astre regardé, le lumineux éclat

Ne laissant en sa place que noir de sous-bois


Inexorablement cette ombre envahissait

Le sourir’ de l’étoile que je contemplait

Spectacle surprenant que de voir grignoter

Par l’ombre de la terre la lune éclairée


Lorsque dans son entier eut disparu l’argent

Le spectacle fût tel, je restais pantelant

D'un anneau merveilleux, l’astre se couronnant

Se révélant ainsi de mille feux brillant


C’est alors que soudain l’ombre se décida

Semble t’il à regret elle se retira

Rendant à notre lune ce qui le mieux lui va

Cet éclat lumineux qui réveille la joie.