Inspiratrice

 

Je chanterais la mer si tu étais la vague

Sur l’écume du corps ma plume glisserait

A ta force de houle je poserais la bague

Que mon amour profond voudrait te destiner

 

Je chanterais le ciel si tu étais nuage

Du souffle délicat de tendres sentiments

Je te mènerais là ou vont les beaux voyages

Au bout de l’horizon au soleil rayonnant

 

Je chanterais la terre à ta parure fleurie

En sentant la fragrance à ton bouton éclos

Mes mots t’arroseront en douce mélodie

Pour que s’ouvre ta fleur au son du bel canto

 

Mais tu n’es ni la mer, ni le ciel ni la terre

Je te chante pourtant à tout soleil levant

Que se pose sur toi le chant de ma bannière

Que tu découvres ainsi les mots d’un tendre amant