Médoc

 

Baigné par l'océan qui caresse ses cotes

De la pointe de grave au bassin d'Arcachon.

par ces marées d'amour qui s'en viennent et s'en vont

de son aube laiteuse aux grondements profond

jusqu’au soleil couchant, au loin sur l’horizon


Qu'il est beau mon pays qu'il est beau mon médoc


l'estuair’ de Gironde y a posé son lit

Déposant sur ses berges l’or de son limon

Portant en lui la vie pour la végétation

Offrant de ses rivages un tableau de REDON

Que la brise légère accompagne en chanson


Qu'il est beau mon médoc qu'il est beau mon pays


ces villages typiques à l’allure de roc

posés de loin en loin au centre des forêts

de chênes et de pins fort bien enracinés

Au sein de cette terre qui depuis des années

Leur apporte sa force et sa vitalité


Qu'il est beau mon pays qu'il est beau mon médoc


Son vin n’est pourtant pas le sang de ce pays

Bien que pour ses châteaux il fait la renommée

Ce sont ses habitants au caractèr’ trempé

Ces pitchounes bien nés aux racines ancrées

Poursuivant sans façon l’œuvre de leurs aînés


Qui fait que le médoc est un si beau pays


Pour le décrire encore il me faudrait la vie

Mes yeux à chaque fois reviennent y puiser

Les souvenirs d’enfants que je n’oublie jamais

histoires de parents, ceux des siècles passés

qui de leurs mains aussi la terre ont travaillé


Qui font que le médoc est aussi mon pays