Merveilleux regard



Je me suis retrouvé sans voix et sans parole

Sans pouvoir exprimer ce que j’ai ressenti

La profondeur intense au regard qui m’affole

Servi d’un bleu pastel aux ondes adoucies


Légèrement marqués d’un trait de crayon noir

A peine rehaussé de brillance nature

S’ils se posent sur vous vous découvrez l’espoir

D’un sourire sincère et d’une âme si pure


Ce ne sont que des yeux mais le regard profond

Brillant des mille feux de la sincérité

Pourrait, dans la nuit sombre alliée des puits sans fond,

Devenir votre guide Etoile du berger


C’est le plus beau regard qu’il m’est été donné

De pouvoir contempler depuis maintes années

Et bien que fort malade de timidité

Je n’ai pu m’empêcher de le lui avouer


Qu’il me soit pardonné de vous l’écrire ici

Car ma plume ne peut se mettre à la hauteur

Je ne connais les mots montrant mon ressenti

Seules mes émotions feraient battre les cœurs


Si vous passez ici, vous qui les possédez

Vous vous reconnaîtrez, vous pourriez faire la tête

Mais ne m’en veuillez pas j’en serais attristé

Car je ne sais qu’écrire, je ne suis que poète.