Un rêve

 

Au hasard des chemins que foulent mes pensées

Se dessine la femme à qui je veux rêver

Sourire malicieux et regard pétillant

Dans le fonds de ses yeux, un soleil scintillant

Je voudrais tant avoir quelques années de moins

Pour dir’ les sentiments qu’elle éveille en mon sein

 

Sensible et délicate à ses vingt ans lassés

Et pourtant si vivante aux fonds de ses pensées

Au-delà du commun, en son tour une aura

De couleur arc en ciel qui la suis pas à pas

Sillage délicat en vagues ondulantes

Quand elle marche en avant de façon ravissante

 

L’ensemble de son corps est réelle œuvre d’art

Qui éveille mes sens et force mes regards

Beauté au regard bleu confondu dans l’azur

Que rehausse un sourire à ses lèvres si pures

Et les deux réunis subjuguent mes pensées

Pour ne laisser enfin que le cœur s’exprimer

 

Sous corsage de soie se mettent à frémir

Les fruits de sa poitrine au délicat désir

Qui se lancent en avant et délivrent l’appel

Résonnant au verger de l’amour éternel

En jardinier alors qui entend la supplique

Arrive le moment, ma récolte magique

 

Un rêve répété qui vit en mon esprit

Au visage croisé, aux lèvres qui sourient

Mon imagination ne demandait que ça

Pour repartir alors et cela d’un bon pas

Vers les rimes que j’aime coucher sur le papier

Ecrire ce bonheur mêm’ si je l’ai rêvé