Mon Ami le Rêve

 

Sur le sentier qui descend vers la rivière

Où coule sans faiblir le torrent de mes rêves

Je chemine d’un pas qui ne connaît la trêve

Regardant les beautés de ce jour ou d’hier

 

Quand je vois le fruit mûr Sur l’arbre de ma vie,

Pour aller le cueillir mon cœur guide ma main

L’entourant doucement pour le garder serein

Puis pour croquer la pomme avec toute l’envie

 

Lorsque la fleur si blonde attire mon regard

Jeune, belle et profonde au parfum enivrant

Tous mes sens en éveil, je l’admire en chantant

Mais ne la cueille point la gardant en espoir

 

Dans le bois de mon rêve éclate la lumière

Je vis de chant, d’amour, de charme et de bonté

Mettant moi-même en scène le héros argenté

Chevalier généreux honorant ses prières

 

Le rêve est en mon coeur un bien fidèle ami

Car dans la vie réelle il n’est point de ces fruits

Et quand la fleur si blonde croise enfin ma vie

Le temps se fait trop tard, plus d’espoir n’est permis.