Le souvenir de vous

 

Vos souvenirs Madame hantent encore ma vie

Et vous êtes en mon âme unique poésie

J’eusse aimé en son temps tel un preux chevalier

Etre votre servant et pouvoir vous aimer

Vous fûtes prisonnière en la tour enfermée

Alors puissant et fier sur mon blanc destrier

Bravant dangers et loups par delà les chemins

Je fus auprès de vous combattant l’inhumain


Vos souvenirs Madame hantent encore ma vie

Et vous êtes en mon âme unique poésie

J’eusse aimé autrefois être un noble engagé

Auprès de votre foi et pouvoir vous aimer

Moindre acte sans respect prés de votre personne

Le gant aurait jeté afin d’obliger l’homme

A vous mander pardon au risque de trouver

Sur son refus sinon le duel sur le pré


Vos souvenirs Madame hantent encore ma vie

Et vous êtes en mon âme unique poésie

J’eusse aimé maintenant être à votre coté

Sur de vos sentiments et pouvoir vous aimer

Les duels et combats sont en nos temps passés

Il reste sur nos bras les rêves oubliés

Quand à moi je ne peux dans notre temps présent

Que subir silencieux d’intenses sentiments


Ne suis ni chevalier ni noble du passé

Je suis à mon regret qu’un simple passager

Mais je suis être bon dans mon humanité

Mes vrais courage au fond, l’amour et le respect