Pourquoi cette page sur le Naturisme.

























Je pratique le naturisme depuis ma plus tendre enfance, sans réelle interruption. Bien que mon épouse et mon fils ne le soient pas, j'ai continué à le pratiquer, soit en plage, soit en centre avec mes parents lorsqu'ils venaient en vacances à proximité ou que je me rendais chez eux passer quelques jours.
Depuis septembre dernier, je travaille sur Toulouse. Mon épouse n'ayant pas voulu partir de sa maison, j'ai donc pris un hébergement dans un camping naturiste et j'y passe donc quatre soirées et nuits par semaine. Je dois dire que cela contribue grandement maintenant à mon équilibre personnel. C'est donc pour cette raison que j'ai décidé de refaire une page sur cette philosophie de vie qui, il faut le dire, m'a permis dès l'adolescence, de m'accepter tel que je suis et à faire disparaitre les complexes qui avaient commencés à m'envahir à cette époque.

Tout d'abord, définissons le naturisme et sa différence avec le nudisme

La définition du naturisme par la Fédération Française de Naturisme est simple : " être naturiste c'est vivre la nature, vivre son propre corps, vivre en famille, faire l'expérience de sa propre liberté. Être naturiste est le moyen le plus simple d'être humain ".

La définition du nudisme consiste à être nu dans un espace public, acte répréhensible par l'article 222-32 du Code pénal. Les nudistes éprouvent du plaisir à se montrer nus, juste pour s'exhiber.


Le Naturisme vu par Philou

Le naturisme en Haute-Garonne Naturisme en Midi-Pyrénées
Découvrez les campings et Clubs
Découvrir le camp en photo
Découvrir le Camp "Les Aillos"
le site
Découvrir le Camp "Les Aillos"
Les photos

Le naturisme redonne toute sa place au corps mais sans pour cela placer le corps au-dessus de tout. Il est, en effet, basé sur un projet de société. Les naturistes ne sont pas nus simplement pour dire d'être nus, mais surtout pour vivre en accord avec la nature, le tout étant encadré par des règles dont l'une d'elle est d'être nu, dans un espace que la loi reconnait. Finalement, le naturisme c'est vivre souvent nu comme les autres vivent habillés.
Vivre nu, c'est aussi aller retrouver la confiance en son corps, quel qu'il soit, aller au-delà des préjugés, savoir s'accepter comme on est, par le regard que les autres naturistes posent sur vous et par celui que vous posez sur eux, un regard naturel qui permet de passer outre ses complexes, de les rendre négligeables … et donc de vivre avec comme si cela était tout naturel. Nous naissons nu et la nature nous fait tel que nous sommes. Notre nudité est donc naturelle et la naturisme permet de s'accepter en tant que tel donc d'évoluer et de grandir dans le respect de soi et celui des autres. La nudité ainsi n'est pas honteuse, c'est la société des hommes qui l'a rendu tabou. Etre nu au milieu d'êtres nus est simplement aussi plaisant, sinon bien plus qu'être vêtu au milieu des vêtus.
La Fédération Française de Naturisme (FFN) a des liens très fort avec France Nature et Environnement (FNE) car un grand nombre de campings, de clubs et de centres naturistes ont, depuis longtemps déjà, essayé de limiter l'empreinte écologique pour limiter la pollution, encourager le recyclage et mis en place une gestion de l'eau écologique pour éviter tout gaspillage.
Le naturisme permet de véhiculer des valeurs de respect, au sens le plus large qui puisse être.

Un peu d'histoire

L'un des premiers à parler du naturisme, sans en donner le nom, est le grec Hippocrate, l'un des pères de la médecine. La religion chrétienne a longtemps édicté l'idée que la nature était souillée par le péché originel. Et c'est à la renaissance que, dans son Eloge à la folie, Erasme réaffirma les principes naturistes.
C'est au XVIIIe siècle que les philosophes, et notamment Jean-Jacques Rousseau à travers ses nombreux ouvrages, remettront vraiment la nature et le corps au goût du jour en constatant que l'homme moderne s'éloigne de la nature et ne respecte plus celle-ci. Il parle de son doux rêve de sa nature que d'autres classent dans l'utopie voir même l'anarchie.
Le mot " naturiste " serait apparu en 1778 dans la langue française. Il est cité qu'un belge, M. PLANCHON, aurait parlé de "Règles de vie meilleure, en adéquation avec la nature" Ce mouvement aurait même gagné une partie religieuse (vivre nu comme retour aux origines bibliques) mais on y trouve aussi des contestataires en lutte comme le pouvoir établi, des artistes, comme Picasso, sur l'ile du levant. Le mouvement serait né en Allemagne, mais cet état de fait est contesté devant la lecture du livre d'Elisée Reclus, l'Homme et la terre (ou il y a quelques références à la vie naturiste en famille ou entre amis). Ce qui est certain, en revanche, c'est que c'est bien en Allemagne que le développement est parti, en valorisant le culte du corps nu aux alentours des villes d'eaux et de cures. Il fleurit des idées libertaires suivies par des mouvements pacifistes qui s'approprient cette philosophie mais le "National-Socialisme" va bloquer ce développement mettant en valeur sa vision des corps "Sains et Athlétiques"
Dans les pays scandinaves, où tout le monde sait que la nudité est plus courante, le mouvement se perpétue. En France, c'est après les horreurs de la Première Guerre mondiale, que l'idée d'un retour à l'innocence et à la nature apparaît. Dans les années 20, le premier club naturiste français voit le jour et des personnalités connues (comme les frères Durville) deviennent des avocats fervents de la cause naturistes dans les années trente. Le credo de la psychiatrie, entre autres questions médicales, sont les fers de lance du mouvement "Reprendre pied au contact de l'environnement".
Il faut citer M et Mme LECOQ qui furent les pionniers du naturisme moderne en créant le premier centre, à Montalivet (CHM) en 1949. Centre qui fonctionne encore aujourd'hui comme une petite ville où plus de 10 000 personnes y vivent en saison. Ce couple fut aussi à l'origine de la FFN.
Bien évidemment, ce paragraphe historique est fortement résumé mais des ouvrages peuvent vous en apprendre plus à ce sujet si vous êtes intéressés.

... et aujourd'hui :

Il y a aujourd'hui, en France, environ 600 000 pratiquants. Ce chiffre passe à environ 2 millions de personnes en saison de congé estival, une centaine de centres naturistes, des campings, du littoral libre, des plages réservées, des gîtes des ports. Beaucoup de sites sont en pleine nature, offrant la baignade dans des cours d'eau naturel et des ballades en forêt. Des sites en montagne, en campagne, au bord de mer permettent à chacun de trouver l'endroit qui lui convient. Une réelle liberté à laquelle aspire tout naturiste.
Alors comment s'y prendre ?
Au début, si l'on veut commencer, on peut se sentir un peu gêné. Se mettre nu devant des inconnus ! Cependant, personne ne vous juge, personne ne va regarder votre corps avec des yeux indécents. C'est à peine si ce n'est pas vous, habillé même d'un simple maillot, qui finirez par ressentir une gêne. Le naturisme est un état d'esprit, une philosophie de vie basée sur le respect de l'autre et le respect de soi-même. Une des raisons principales pour l'impératif de la nudité en camp : éviter l'installation de sadiques et de pervers qui se remarquent du premier coup d'œil pour un habitué.
Quelques règles

  1. Le respect, dans tous ses sens du terme.
  2. L'affiliation auprès de la FFN ou auprès d'un club près de chez eux. Ceci permet de prendre un engagement tant au niveau des autres que de l'acceptation des règles.
  3. La nudité, si le temps le permet. Le naturisme n'impose pas la nudité par tous les temps. La douceur permet de vivre sa nudité, le froid et la pluie … osons nous habiller pour nous protéger. Le naturisme n'empêche pas de profiter des progrès. De plus, les jeunes, qui sont pudiques à l'adolescence, peuvent bien entendu rester habillés. Mais je reviens sur quelque chose que je disais plus haut, le naturisme peut aider à franchir les complexes, surtout chez les ados.
  4. Attention au soleil, il peut être traitre. Ne pas hésiter à se couvrir ou à se mettre à l'ombre. Ce n'est pas parce que vous êtes nu au milieu d'endroits libres qu'il faut oublier les règles essentielles de sécurité.
  5. Nuisances sonores à éviter tard le soir, gestion des déchets de manière écologique, les animaux et leurs déjections, serviette à la plage, autour de la piscine ou pour se poser partout, entraide, salut, etc. Les hommes seuls sont aussi parfois refusés dans les clubs. D'autres exigent qu'ils soient affiliés à la fédération.

Un peu de santé

Retrouver le contact avec les éléments aurait des vertus physiques, le corps est libre au sein de la nature, mais possède aussi des vertus sociales, l'harmonie qui en découle créerait une sorte de société idéale sans préjugé.
Selon certaines recherches scientifiques, être et vivre nu dès sa plus tendre enfance, dans les structures légales pour éviter les perversités de tout ordre, permettrait de vivre plus sereinement avec son corps. Le naturisme a été lié dès ses origines, et demeure, respectueux d'une alimentation naturelle. Et enfin, il serait l'un des plus puissants moyens naturels de lutte contre le stress.

Quelques liens utiles

Accès à des ouvrages sur le naturisme
La libraire de vivonsnus Un medley d'ouvrages intéressants
Vivre le naturisme de France Guillain
Elisée Reclus - L'Homme et la terre ou l'on découvre, au sein de son ouvrage, la véritable origine du naturisme. Un article critique (au sens honorable du terme) d'une très bonne facture

Les Fédérations
Fédération Internationale de Naturisme
Fédération Française de Naturisme
Fédération Belge de Naturisme
Fédération Italienne de Naturisme
Fédération Espagnole de Naturisme
Fédération Hollandaise de Naturisme
Fédération Canadienne de Naturisme


Les Portails
Naturiste par nature
Naturisme en Aquitaine
Naturisme en Dordogne